Connexion

Vous n’avez pas de compte? Inscrivez-vous dès maintenant

Mot de passe oublié ?

S’inscrire

Le mot de passe sera généré et envoyé à votre adresse électronique.

Qu’est-ce qu’un vidéaste sportif et comment le devenir ?

Mathieu Ruffray présente son métier de vidéaste sportif, qui lui a permis de lier ses deux passions : le sport et l’image

Vous voulez être au plus près des compétitions sportives ? Et suivre les athlètes avec votre caméra ?
En d’autres thermes devenir vidéaste sportif ! Nous avons demandé à Mathieu Ruffray, caméraman professionnel spécialisé dans le VTT, des conseils pour devenir caméraman sportif.

Qu’est-ce qu’un vidéaste sportif ?

Attention à ne pas confondre le vidéaste ou caméraman sportif et l’analyste vidéo. En effet, ce sont des métiers radicalement opposés. Pour que vous ne fassiez plus l’erreur, nous allons vous définir ce que sont l’analyste vidéo et le caméraman sportif.
L’objectif de l’analyste vidéo est d’examiner les différentes vidéos réalisées lors d’une compétition, en réaliser un montage, à la suite de cela il va rédiger un compte rendu de ses observations afin de fournir des données objectives aux joueurs, entraîneurs ou encore aux recruteurs.

Contrairement à l’analyste vidéo, le métier du caméraman se déroule en deux phases selon Mathieu Ruffray : « Il y a la phase de montage et la phase de tournage, c’est-à-dire que j’ai des journées où je vais être sur le terrain avec ma caméra faire des images et d’autres où que je passe uniquement sur l’ordinateur à créer un montage dynamique ».

Comment devenir caméraman sportif ?

Pour devenir caméraman sportif il faut réunir deux passions : celle du sport et celle de l’image.
Vous pouvez faire une école de cinéma afin d’apprendre à maîtriser les paramètres d’une caméra ou le cadrage, mais aujourd’hui beaucoup de caméramen se forment seul grâce à des formations complémentaires ou encore avec des vidéos explicatives sur internet.
Mathieu Ruffray, a choisi la deuxième option : « Je connais 50% de personnes qui ont fait des écoles de cinéma, et 50% de personnes qui eux n’ont pas d’école. Aujourd’hui avec Youtube, internet, le relationnel, moi j’ai tout appris sur internet et sur Youtube ».

“Je pense que si tu es passionné et que tu te donnes les moyens, tu peux apprendre ce métier par toi-même”.

« Je peux prendre mon vélo électrique, mon matériel photo et suivre les athlètes partout ! »

On pourrait penser que la vidéo sportive n’est pas très différente de la vidéo traditionnelle, pourtant la vidéo sportive se doit d’être plus dynamique, le caméraman doit essayer de retranscrire l’intensité, l’adrénaline que provoque le sport. Le cadrage est plus réfléchi et il faut aussi se munir de ses meilleurs baskets pour pouvoir suivre les athlètes !

Faut-il beaucoup de matériel pour faire de la vidéo sportive ?

« Dans les débuts c’est beaucoup de débrouillardise, c’est vrai que le matériel vidéo peut coûter vite cher, moi j’ai toujours tendance à vouloir le meilleur appareil, le meilleur objectif mais tu te rends vite compte que ce qui compte vraiment c’est l’histoire de la vidéo, et le message que tu veux faire passer ».

Aujourd’hui Mathieu Ruffray a investi dans du matériel de qualité étant donné son expérience professionnelle. Mais beaucoup commencent avec seulement un appareil photo (voire un simple smartphone), et un trépied.
Après il faut aussi prendre en compte le matériel de montage. Il existe des logiciels abordables pour commencer la vidéo, comme Premiere Pro, Filmora Video Editor ou encore Imovie sur Mac.

« Le pilier de mon métier c’est le relationnel »

Réussir à trouver des contrats n’est pas une chose aisée. Pour arriver à travailler avec Redbull ou avec de grande équipe sportive, vous pouvez fonctionner par le bouche-à-oreille comme l’a fait Mathieu Ruffray. Mais cette technique demande du temps et beaucoup de démarchage. Sinon vous pouvez déposer votre CV sur Linkedsport. De nombreuses équipes ont accès à votre CV et vous pouvez postuler à des offres directement en rapport avec le sport.

LinkedSport remercie Mathieu Ruffray de sa disponibilité pour l’interview, vous pouvez le suivre sur ses réseaux sociaux pro en cliquant ci-dessous :

Interview, article et vidéo réalisés par Lisa Andreazzoli.

Crédits photos :
Mathieu Ruffray